La situation actuelle en Libye et le cours des efforts pour la paix et une solution politique ont été discutés lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, convoquée par la présidence allemande du Conseil.

Selon une déclaration écrite, le ministre des Affaires étrangères Nikos Dendias a souligné la nécessité de mettre immédiatement un terme aux interventions étrangères en Libye et de respecter fidèlement l’embargo sur les armes. Deux paramètres qui alimentent le conflit et provoquent une nouvelle instabilité dans le pays et dans la région au sens large.

La Grèce soutient activement les efforts des Nations Unies pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat et au retour des parties adverses aux négociations, dans le but de parvenir à une solution politique. L’objectif constant de notre pays est, souligne le ministre grec dans sa déclaration écrite, la paix en Libye et la consolidation de la sécurité et de la stabilité dans la région élargie de la Méditerranée orientale.