Athènes sera le siège des bureaux de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la qualité des soins de santé et la sécurité des patients.

Cette annonce a été faite par le ministre de la Santé, Vassilis Kikilias, et le directeur régional de l’OMS pour l’Europe, Hans Kluge, à l’issue de leur réunion à Copenhague.

La décision de l’OMS, comme le souligne le ministère de la Santé, reposait sur un certain nombre de facteurs, tels que l’émergence de la Grèce en tant que protagoniste, car elle a fait preuve de résilience face aux défis sanitaires actuels posés par la pandémie, la mise en œuvre réussie de la loi anti-tabac, mais aussi les spécificités de notre pays comme le régime méditerranéen et le record de longévité dans certains régions, qui peut être l’exemple parfait pour améliorer la qualité de vie en Europe.

Le nouveau bureau de l’OMS répondra aux besoins des pays européens, en mettant particulièrement l’accent sur l’assistance technique, le soutien et le leadership en matière de qualité des soins de santé et de sécurité des patients.

L’objectif de Hans Kluge et Vassilis Kikilias est que le bureau soit opérationnel dans les mois à venir et pour les cinq prochaines années.