Le gouvernement intervient efficacement et avec justice sociale pour contrer les conséquences économiques et sociales de la épidémie de coronavirus, a déclaré le ministre des Finances Christos Staikouras dans un communiqué annonçant les nouvelles mesures économiques que le gouvernement prendra.

L’enjeu est d’étendre un filet de sécurité plus large à la société, a souligné le ministre, qui a recommandé le calme et la patience.

Les nouvelles mesures prises par le gouvernement concernent 600 000 entreprises, environ 60% des employés des entreprises privées du pays, ainsi que 550 000 travailleurs indépendants et propriétaires d’entreprises.

Au total, les suspensions d’obligations fiscales s’élèvent à plus de 2 milliards d’euros, tandis que les indemnités à but spécial et les couvertures d’assurance sont également estimées à 2 milliards d’euros. Le coût financier de ces mesures dépasse les 3,5 milliards d’euros.

M. Staikouras a prédit que l’économie grecque entrerait en récession et que les dégâts s’élargiraient à court terme, ce qui demande prudence et réalisme, loin des explosions démagogiques.