Dans une interview avec le journal Les Echos, le Commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici souligne qu’il est nécessaire de trouver un accord ambitieux pour les mesures d’allègement de la dette grecque. Au vu de la réunion de l’Eurogroupe du jeudi, M. Moscovici considère qu’il s’agit d’une opportunité pour envoyer un message politique.

“Un accord technique a été conclu entre Athènes et les institutions concernant les dernières réformes à mettre en œuvre, ce qui signifie que la Grèce respecte ses engagements. Par conséquent, ses partenaires doivent faire de même pour l’allègement de la dette. Nous avons collectivement la forte obligation de soutenir ce programme d’aide pour laisser derrière nous, ces années de crise”, a déclaré le Commissaire.

En ce qui concerne le cadre pour les relations futures entre Athènes et ses anciens créanciers, le fonctionnaire européen a souligné que « chaque programme réalisé est suivi par le mécanisme de surveillance. Ce fut le cas avec le Chypre, l’Irlande et le Portugal”.