S’exprimant lors du sommet extraordinaire de l’UE à Bruxelles sur le nouveau cadre financier pluriannuel, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis l’a décrit comme crucial pour l’avenir de l’Europe, notant que la Grèce revendique davantage de ressources pour le développement, tout en se concentrant sur les revenus des agriculteurs, en créant des emplois mieux rémunérés et en luttant contre la migration.

“Nous ne pouvons pas faire plus avec moins et pour les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés, nous devons également disposer des ressources correspondantes pour pouvoir les atteindre”, a déclaré le Premier ministre grec.