Lors d’une conférence de presse hier à Skopje, le Premier ministre de l’ARYM, Zoran Zaev a parlé d’un accord de principe avec la Grèce, mais a déclaré « qu’il n’y a pas encore d’accord définitif ».

« On n’a jamais été plus près de trouver une solution à la question du nom qu’aujourd’hui, alors que l’accord confirme l’existence d’une langue “macédoniene” et assure l’identité », a déclaré M. Zaev et a réitéré que la solution qui sera encouragée sera soumise à un référendum dans son pays.

Il a annoncé qu’il aura une conversation téléphonique avec le Premier ministre de la Grèce, qui, selon lui, devrait faire un grand pas en avant.

Le Premier ministre de l’ARYM a été particulièrement préoccupé par la nécessité de promouvoir les perspectives européennes et euro-atlantiques de son pays et a souligné que la solution à la question du nom, ouvre la porte à l’adhésion de Skopje à l’OTAN.