Des centaines de migrants ont passé la nuit dans les rues de Lesbos la nuit dernière, essayant de mettre en place des abris pour se protéger, car aucune solution n’a encore été trouvée pour leur réinstallation.

Moria est là pour rappeler à l’Europe que nous devons changer et qu’il est inconcevable qu’elle n’ait pas encore une seule politique d’immigration cohérente, a déclaré hier depuis Mytilène, le vice-président de la Commission européenne Margaritis Schoinas.

Le ministère de l’Immigration et de l’Asile met tout en œuvre pour trouver une solution pour le logement de la population migrante vivant dans le Centre d’accueil et d’identification de Moria, car seuls les mineurs non accompagnés ont été transférés dans des structures dans l’arrière-pays.

“Les questions des réfugiés et des migrants sont avant tout un problème européen et doivent être traités comme tels”, a déclaré la présidente de la République hellénique, Katerina Sakellaropoulou.