La grande abstention du référendum de l’ARYM dimanche dernier, pour l’accord de résolution du problème du nom a, selon toutes les indications, amorcé des développements politiques, avec très probablement des élections législatives anticipées dans le pays.

Le taux de participation au référendum d’hier n’était que de 37%. 91,5%, a voté pour l’accord, 5,6% a voté contre, tandis que 2,9% étaient les bulletins nuls. Le Premier ministre de l’ARYM Zoran Zaev, lors d’une conférence de presse, a déclaré que les jours à venir lanceront les procédures pour l’adoption par le Parlement des changements constitutionnels nécessaires, cependant, s’il semble qu’il ne peut pas garantir la majorité des 2/3 nécessaire pour le changement constitutionnel, il aura alors recours à des élections législatives anticipées.

De son côté, le chef du parti d’opposition VMRO-DPMNE, Hristijan Mickoski, a déclaré que l’accord de Prespa ne pouvait être accepté, selon les résultats du référendum.