Les autorités turques ont arrêté un avion du gouvernement grec au-dessus de la frontière turco-irakienne, au nord de Mossoul, dans les airs mercredi soir, refusant d’accorder l’autorisation de survol qui leur avait été approuvée un peu plus tôt. Après un échange intense et prolongé, les autorités turques ont finalement accordé l’autorisation et l’avion a atterri à l’aéroport militaire d’Elefsina avec un retard important.

L’avion transportait le ministre des Affaires étrangères Nikos Dendias, qui rentrait à Athènes. Selon le journaliste diplomatique de l’ERT, Nikos Meletis, il s’agit d’un acte qui dépasse toute notion de bon voisinage et viole les règles de conduite diplomatique.

La délégation grecque soulèvera la question au Conseil européen, tandis qu’une démarche sera faite.