L’exposition “Rituels grecs. Une expérience sensible” au musée Saint-Raymond de Toulouse, invite les visiteurs à activer leurs sens et découvrir les relations entretenues par les Grecs anciens envers les dieux, jusqu’au 25 mars 2018.

« Nous avons voulu montrer comment les Grecs, qui voulaient communiquer avec les Dieux, utilisaient pour cela tous leurs sens. Cette exposition fait appel à l’odorat, avec la possibilité de toucher des ingrédients mais aussi des tissus teints spécialement », explique Evelyne Ugaglia, la directrice du musée.

Pour cette exposition d’intérêt national, la première dans cet établissement, le Louvre mais aussi le Musée national étrusque de la villa Giulia à Rome ont prêté des objets rares. Parallèlement, une spécialiste de la musique a retrouvé des partitions antiques pour plonger les visiteurs dans l’ambiance musicale de l’époque, une scientifique a apporté ses connaissances en matière de végétaux pour retrouver ce qui se rapproche le plus de ce que l’on trouvait à l’époque.

Par le biais de quatre moments majeurs de la vie des Grecs anciens : le mariage, le sacrifice, le banquet et les funérailles, cette exposition rappelle comment les cinq sens étaient sollicités.

Pour cet évènement très ritualisé, le public peut écouter des textes de Sapho, la célèbre poétesse du VIè siècle avant notre ère, sentir des produits parfumés utilisés par la mariée ou se délecter de gâteaux au miel et au sésame. Il peut se maquiller comme une mariée grecque et toucher le voile et la ceinture de l’épouse tissés et teints avec du safran spécialement pour l’exposition.

Cette exposition est le fruit d’un travail minutieux de recherche sur les textes par les universitaires pour reconstituer la richesse et la diversité de ces rituels». Cette exposition, rendue possible par le prêt de 26 objets sur 48 par différents musées nationaux et internationaux, a été labellisée d’intérêt National.