Le gouvernement grec, ainsi que l’Union européenne et tous les pays des Balkans, ont exprimé leur soutien au peuple albanais après le tremblement de terre d’une magnitude de 6,4 sur l’échelle de Richter qui a frappé mardi matin le pays voisin.

Suite à l’ordre du Premier ministre, deux factions de l’EMAK ont déjà été envoyées en Albanie pour aider aux opérations de sauvetage, tandis que le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Dendias, s’est rendu dans les zones gravement endommagées, après sa visite à Skopje.

En outre, l’Association médicale d’Athènes a envoyé une équipe de médecins dans les zones touchées, chargée de transporter des médicaments et des fournitures médicales, mais également de contribuer aux efforts de rétablissement des blessés. La France, l’Italie, la Turquie, le Monténégro, la Serbie et le Kosovo participent également aux opérations de sauvetage.

En même temps, l’Union européenne a activé le mécanisme de protection civile, à la demande des autorités albanaises.