Le Premier ministre Alexis Tsipras devrait parler des avantages de la mise en œuvre réussie de l’Accord de Prespes, non seulement pour la Grèce et l’ARYM, mais aussi pour l’ensemble de la région, ainsi que de l’émergence de notre pays en tant que pilier de la stabilité, lors du sommet quadrilatéral entre la Grèce, la Bulgarie, la Serbie et la Roumanie qui se déroule aujourd’hui à Varna, en Bulgarie.

En même temps, M. Tsipras devrait indiquer que, grâce à l’accord, la Grèce du Nord est modernisée et devient l’un des plus importants pôles régionaux de l’énergie, du commerce, des transports maritimes et du transit.

Le sommet d’aujourd’hui est le cinquième de la série, démontrant ainsi son importante contribution à la fois dans la coopération régionale au niveau politique et économique, ainsi que dans la question de la perspective européenne des pays des Balkans occidentaux.

Pour la première fois au déjeuner de travail et suite à la fin des travaux du sommet, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu assistera à un débat sur les questions de coopération entre Israël et les pays du Sud d’Europe concernant les nouvelles technologies, les startups et l’énergie.