SYRIZA attribue des responsabilités au gouvernement pour l’absence de mesures préventives qui ont conduit à l’explosion de cas dans l’ouest de l’Attique et pour les mesures restrictives ultérieures sans prise en charge des travailleurs.

« Aujourd’hui, après la nouvelle hausse des cas dans l’ouest de l’Attique, attribuée par les membres de la Commission au manque de contrôles dans les usines, le gouvernement annonce un re-confinement plus strict dans la région. Au lieu d’empêcher l’augmentation du nombre de cas, il continue de chasser la pandémie, alors que les dégâts sont déjà faits. Et cela ne suffit pas. Il décide de tout fermer sans annoncer des mesures de soutien substantielles aux salariés et aux entreprises », indique le communiqué.