Dans une interview à une chaîne de télévision privée, le secrétaire d’Etat grec aux sports, Yiorgos Vassiliadis, a défini trois conditions spécifiques qui doivent être mises en place afin d’assurer la levée de la suspension du championnat de Super League.

M Vassiliadis a souligné que s’il n’y a aucun engagement, le gouvernement n’a aucun problème de ne pas relancer le championnat cette année.

Plus précisément, le secrétaire d’Etat, a initialement demandé le changement du code disciplinaire, car il faut ajouter d’autres dispositions disciplinaires concernant les déclarations inflammatoires et les comportements des dirigeants.

En outre, il a appelé à la révocation de la licence pour participer au championnat et la rétrogradation d’une équipe de Super League qui participe à deux reprises dans les épisodes au cours de la même période.

Enfin, il a appelé à la modification des règles de sécurité, avec la responsabilité de l’appartenance au clubs et non à la police, des portes du terrain vers l’intérieur, comme c’est le cas dans le reste de l’Europe.