« Un cercle de progrès ferme et un autre, nouveau cycle encore plus prometteur, ouvre après la réunion quadrilatérale de Grèce-Bulgarie-Serbie-Roumanie », a souligné le Premier ministre Alexis Tsipras, lors des déclarations communes avec le Premier ministre de la Bulgarie, Boïko  Borissov, la Roumanie, Viorica Dandilla et le Président serbe Aleksandar Vucic.

« Je pense que nous avons un nouvel avenir dynamique devant nous, tant que nous avons une vision pour notre région et qu’on ose faire des progrès, même si elles sont souvent contre le courant », a-t-il dit Tsipras et a noté : « C’est qu’avec ces progrès qu’on peut mettre les bases pour des Balkans européens, démocratiques, pas basées sur le nationalisme, la peur, l’introversion ou l’inertie, mais sur le co-développement et la coopération ».

Comme l’a déclaré le Premier ministre grec, les quatre dirigeants ont souligné leur soutien au droit international en tant que cadre sur lequel leur coopération et leur dialogue devraient se construire. Les quatre dirigeants ont principalement parlé des perspectives positives ouvertes dans la région dans les domaines de l’économie, les transports et les infrastructures.