Un groupe des représentants d’institutions est à Athènes depuis aujourd’hui pour une visite de 48 heures, afin d’évaluer toute une gamme d’avantages conçus par le gouvernement. Les groupes des créanciers vont examiner les chiffres financiers de l’économie grecque et ils vont faire des suggestions sur le projet de budget pour lequel l’Eurogroupe décidera.

Les excédents primaires de cette année et de 2019, seront également examinés, car une partie est remise en question par la Commission européenne.

En 2017, la Grèce a enregistré un excédent primaire de 3,9% du PIB, selon les chiffres publiés par l’Autorité statistique grecque, alors que l’excédent primaire de l’année dernière était de 4,14%, selon les conditions du programme d’ajustement économique.