Aujourd’hui, ce sera une journée difficile pour les usagers des transports en commun, en raison d’une grève de 24 heures des travailleurs dans le métro, le train électrique et le tram.

Les travailleurs des transports en commun (exceptés les bus) exigent l’arrêt de la législation affecté à l’Organisation des Transports Urbains concernant la commercialisation des stations et des espaces favorisés par le ministère des Transports et des Infrastructures.